Ardepi, retour à la page d'accueil
 Vous êtes ici : Accueil > L'hydraulique Agricole

Définitions hydrauliques

Flux RSSImprimer la page

Barrage : Ouvrage construit pour contenir les eaux dans un secteur déterminé.

Bassin versant : Aire de collecte des eaux. Elle est limitée par le contour à l'intérieur duquel toutes les eaux s'écoulent en surface et en souterrain. Ses limites sont les lignes de partage des eaux.


Crue : Montée en généralement brève, du niveau d'un cours d'eau jusqu'à un maximum dont il redescend généralement plus lentement.


Débit réservé : Débit minimal à maintenir en permanence au droit d'un ouvrage garantissant la vie, la circulation et la reproduction des espèces présentes.

Débit d’étiage : Débit moyen le plus bas d'un cours d'eau.

Débit seuil d’alerte - DSA : Valeur seuil de débit d'étiage (inférieure ou égale au Débit d'objectif d'étiage - DOE) qui déclenche les premières mesures de restriction pour certaines activités.


Débit de crise - DCR : Valeur de débit fixée par le SDAGE au-dessus de laquelle sont mises en péril l'alimentation en eau potable et la survie des espèces présentes dans le milieu.


Débit d'objectif d'étiage - DOE : Valeur de débit fixée par le SDAGE au-dessus de laquelle sont assurés la coexistence normale de tous les usages et le bon fonctionnement du milieu aquatique.

Déversoir : Dispositif par-dessus lequel l'eau s'écoule. On l'utilise soit pour régler l'eau en amont, soit pour mesurer le débit, soit les deux.

Document d’incidences : Document indiquant, compte tenu des variations saisonnières et climatiques, les incidences de l'opération sur la ressource en eau, le milieu aquatique, l'écoulement, le niveau et la qualité des eaux, y compris le ruissellement ainsi que sur chacun des éléments mentionnés à l'article 2 de la loi du 3 janvier 1992... Ce document précise, s'il y a lieu, les mesures compensatoires ou correctives envisagées et la compatibilité du projet avec le schéma directeur (SADGE) ou le schéma d'aménagement et de gestion des eaux (SAGE) et avec les objectifs de qualité des eaux prévues par le décret du 19 décembre 1991


Etude d’impact : Identification des facteurs liés à un projet d'aménagement pouvant avoir des effets plus ou moins importants sur l'environnement, permettant ainsi d'en apprécier les conséquences et de définir des mesures correctives.


Evacuateur : Ouvrage de conception variée permettant l'évacuation de l'eau d'un réservoir au dessus d'une certaine hauteur.


Hautes eaux : Période du cycle hydrologique au cours de laquelle les débits du cours d'eau sont les plus forts.


Lit majeur : Lit maximum qu'occupe un cours d'eau dans lequel l'écoulement ne s'effectue que temporairement lors du débordement des eaux hors du lit mineur en période de très hautes eaux. Ses limites externes sont déterminées par la plus grande crue historique.

Lit mineur : Partie du lit comprise entre des berges franches ou bien marquées dans laquelle l'intégralité de l'écoulement s'effectue la quasi totalité du temps en dehors des périodes de très hautes eaux et de crues débordantes.


Maître d’œuvre : Personne physique ou morale qui a en charge la réalisation d'un ouvrage

Maître d’ouvrage : Personne physique ou morale pour laquelle un projet est mis en œuvre. Elle choisit le maître d'œuvre.


Masse d’eau : Portion de cours d'eau, canal, aquifère, plan d'eau.


Nappe d’accompagnement : Nappe d'eau souterraine voisine d'un cours d'eau dont les propriétés hydrauliques sont très liées à celles du cours d'eau, aussi appelée "nappe alluviale".


Plan d’eau : Etendue d'eau douce continentale de surface, libre stagnante, d'origine naturelle ou non, de profondeur variable.


Retenue d'eau : Toutes installations ou ouvrages permettant de stocker de l'eau (réserve, stockage d'eau, plan d'eau, étang, retenue collinaire, retenue de substitution) quel que soit leur mode d'alimentation (cours d'eau, nappe, résurgence, ruissellement) et quelle que soit leur finalité (agricole, soutien d'étiage, usage AEP, maintien de la sécurité des personnes, autres usages économiques). 

Retenue de substitution : Ouvrages artificiels permettant de substituer des volumes prélevés à l'étiage par des volumes prélevés en période de hautes eaux.

Réservoir biologique : Cours d'eau , partie de cours d'eau qui comprend une ou plusieurs zones de reproduction ou d'habitat d'espèces animales ou végétales permettant leur répartition dans un ou plusieurs cours d'eau du bassin versant.


Zone humide: Terrains, exploités ou non, habituellement inondés ou gorgés d'eau douce, salée ou saumâtre de façon permanente ou temporaire; la végétation, quand elle existe, y est dominée par des plantes hygrophiles pendant au moins une partie de l'année

Zone Natura 2000 : Espaces identifiés dans un souci de lutte contre la détérioration progressive des habitats et des espèces animales et végétales d'intérêt communautaire.