Ardepi, retour à la page d'accueil

Suivi des irrigations - témoignage

Flux RSSImprimer la page

"Jusqu'à présent je pilotais les irrigations grâce aux calculs de l'ETP serre et d'un contrôle de l'humidité de surface du sol mais cette technique n'est pas complètement satisfaisante. Le suivi tensiométrique donne des informations plus précises sur les besoins en eau des plantes. Cela m'a conduit à changer mes pratiques surtout en début de plantation (réduction des apports d'eau et de fertilisant et de ce fait des coûts d'énergie de pompage). Mon rendement est identique aux autres années mais la qualité de ma production a changé (concombre plus dur) sans conséquence marchande. Il faut être vigilant sur le positionnement des sondes et l'interprétation des résultats. J'espère pouvoir résoudre le problème de coulure en début de culture, conséquence d'un mauvais équilibre entre le dose d'irrigation et de fertilisant par rapport à la vigueur des plantes, grâce au suivi tensiométrique."

Paul Pampalone, producteur de salade et concombre en sol de Crau, membre du CETA de Saint Martin de Crau, a utilisé pour la première année des sondes Watermark dans ses serres de concombres