Ardepi, retour à la page d'accueil
 Vous êtes ici : Accueil > Publications > Toutes les publications > Viticulture

Viticulture

Flux RSSImprimer la page

Tout prélèvement d'eau dans le milieu naturel doit être compté. Sur une conduite sous pression, le compteur volumétrique est l'outil adapté. Différents modèles existent à choisir selon la qualité de l'eau et les contraintes de l'installation (débits, longueurs droites, ...)

Les opérations de contrôle et d'entretien sont, certes, contraignantes mais permettent d'éviter des incidents fâcheux et coûteux en cours de saison. On s'assure ainsi d'une bonne homogénéité de l'irrigation sur la parcelle, d'une longévité de son installation et on évite des fuites !

septembre 2013

Éléments indispensables d'une installation d'irrigation, les vannes permettent de sécuriser, automatiser, gérer la répartition de l'eau.

En arboriculture, maraîchage et viticulture le goutte à goutte permet d'économiser l'eau par rapport à l'aspersion si son pilotage est maîtrisé. Il existe une large gamme de goutteurs. On choisira son dispositif en fonction de la nature du sol et de la culture.

En irrigation localisée, la filtration est un élément indispensable. On choisit son système de filtration en fonction de la qualité de l'eau et des exigences dues aux distributeurs. Filtres à disques ou filtres à tamis, ils demandent tous un entretien rigoureux pour ne pas pénaliser la qualité de l'irrigation.

La vigne puise la majeure partie de ses besoins en eau dans le sol. Mais avec le changement climatique, on peut être amené certaines années à déclencher une irrigation pour assurer un rendement économique rentable, d'une production de qualité, dans le cadre réglementaire.

Pour obtenir un raisin de table de qualité (maturation, taille des baies, taille des grappes, ...) l'irrigation goutte à goutte est souvent nécessaire. Mais un excès d'eau peut être préjudiciable. Une installation bien conçue et un pilotage des irrigations maîtrisé sont indispensables.